Référencé vos produits

Fiche produit/service

Pompes à chaleur et ENR > Pac industrielle

Pac au r723

Parc air/eau

Autre
Parc air/eau


PARTAGER

Imprimer partager par mail



Descriptif



Depuis le début de l'année, la société Frigopol décline une PAC air/eau, destinée à un usage professionnel et fonctionnant au fluide frigorigène naturel R 723. Ce fluide frigorigène est constitué d'un mélange d'ammoniac et de diméthyléther. Pour une puissance de 24 kW, l'installation permet de produire de l'eau chaude (jusqu'à 45 °C) pour le chauffage et de l'eau chaude sanitaire (jusqu'à 65 °C). Le composant principal de cette pompe à chaleur chargée de 3,5 kg de R 723 est un compresseur de type semi-ouvert dont la variation de fréquence permet de régler sa puissance calorifique de 50 à 100 %. Grâce à un régulateur qui adapte la vitesse de rotation du compresseur en fonction du besoin, la température d'admission de l'eau reste constante. Cette régulation fonctionne en utilisant une loi d'eau dépendant de la température extérieure. Cette pompe à chaleur atteint un coefficient de performance de 4,2. Le moteur électrique est ainsi refroidi par l'eau, qui s'écoule ensuite directement dans le circuit d'eau chaude. D'une construction spéciale, le moteur est doté d'un serpentin autour du moteur électrique. Le dégivrage de l'évaporateur est réalisé par gaz chaud, ce qui permet de ne prélever aucune énergie au circuit d'eau chaude. Cette PAC de dimensionnement compact est insonorisée, son installation s'effectue à l'extérieur des bâtiments. Parmi ceux qui ont investi dans cette pompe, on compte des sociétés coopératives de construction et des petites entreprises. « Ces cas exemplaires montrent bien que les fabricants sont déjà en train d'élaborer des conceptions porteuses d'avenir dans le secteur des pompes à chaleur », selon Monika Witt. Et de conclure : « La récente directive de l'UE venant d'être adoptée en juin, concernant la promotion des énergies renouvelables et acceptant la première fois les pompes à chaleur en tant que source d'énergie, est certainement un signal favorisant le développement d'innovations technologiques.» Focurs sur le r723. Le fluide frigorigène R 723 a une composition massique de 60 % d'ammoniac et de 40 % de diméthyléther. En raison de sa bonne solubilité avec les huiles minérales même dans le domaine des très basses températures et en raison des températures de gaz sous pression réduites, ce mélange ouvre des domaines d'application additionnels pour les fluides frigorigènes naturels : des installations dont les performances frigorifiques ne dépassent pas 100 kilowatts ou bien des installations frigorifiques mobiles, pour ne citer que deux exemples. Le R 723 dispose d'une capacité frigorifique volumétrique importante et donc de COP élevées. En raison de sa température de refoulement basse, il permet souvent d'éviter des motoventilateurs sur la tête ou à des têtes de cylindre refroidies à l'eau. Dans de nombreux cas, il sera également possible de remplacer les condenseurs à eau par des condenseurs à air. Les températures plus basses du côté haute pression offrent l'avantage de réduire les contraintes thermiques auxquelles sont soumis les matériaux et les huiles des machines frigorifiques.