Profession

Plan de relance : la Fedene pousse le froid renouvelable 

KUNTZELMANN, Élise | 9 septembre 2020 |

Copyright : Fedene

Dans un communiqué, la Fédération accueille très favorablement le plan de relance mais alerte sur un nécessaire rééquilibrage économique et réglementaire.


La Fédération des Services Energie Environnement (Fedene) dit accueillir très positivement les annonces liées au plan de relance du gouvernement dans lequel 7 milliards d’euros sont affectés à la rénovation énergétique des bâtiments. « Ces dernières confirment le rôle moteur de la performance énergétique des bâtiments et du développement de la chaleur renouvelable et de récupération dans la relance de l’activité au service d’une croissance économique durable et participant à la construction d’une société plus résiliente », indique le communiqué de la fédération.

C’est ainsi à ce titre que les syndicats de la Fedene ont élaboré dès mai 2020 treize propositions d’actions ciblées, immédiates, contributives à la fois à la relance économique et à la décarbonation des énergies.

« Ces axes de relance nécessitent toutefois d’être fondés sur des bases solides qui requièrent un rééquilibrage dans deux domaines », note la Fedene. D’un point de vue économique d’abord, elle souligne que le décrochage historique du prix des énergies fossiles impacte très fortement l’attractivité et la compétitivité des projets de chaleur et de froid renouvelables et de récupération et réduit la valeur des économies d’énergie. « Cette situation est vraisemblablement durable (au moins 3-4 ans compte tenu des renégociations déjà réalisées) et des solutions de rééquilibrage économique pérennes doivent être mises en œuvre rapidement pour créer les conditions d’émergence de ces projets d’économies et de chaleur renouvelable indispensables à l’atteinte des objectifs de décarbonation », poursuit la Fedene.

D’un point de vue réglementaire ensuite, elle met en avant le fait que les études récemment publiées montrent la nécessité d’un cadre réglementaire clair, consensuel, et reflétant au mieux la performance et l’impact carbone des diverses solutions : « La future réglementation RE 2020 et le projet de DPE, dont nous partageons la philosophie et l’ambition, sont une opportunité pour établir ce cadre réaliste et stable nécessaire aux investissements. En l’état actuel, les projets connus d’évolution du cadre réglementaire desservent fortement les solutions de chaleur et de froid renouvelables et leur attractivité, et vont, à notre avis, à l’encontre de la politique officiellement prônée."

Aussi, soucieuse de contribuer à l’élaboration de solutions concrètes, la Fedene propose notamment de travailler entre autres autour de la récupération et l’optimisation de chaleur fatale au niveau industriel. 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Publi-communiqué SIFA
    20 août 2020
    Pour 6ème édition, le SIFA se tient prêt à ouvrir ses portes au Centre de congrès de Lyon dans les meilleures conditions. La reprise post-covid envoie des signaux forts qui laissent entrevoir une édition haute en rencontres et en partage de connaissances.Avec plus de 130 ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...