ACTUALITES

Repris par Serge Vidal, Geneglace s’affranchit du groupe GEA

Pierre LE MERCIER | 8 décembre 2017 |

La gamme de machines à glace écaille Geneglace va de 500 kg à 50 tonnes/jour. Photo : D.R
Spécialiste des machines à glace écaille, Geneglace retrouve une autonomie totale qui devrait lui ouvrir de nouveaux marchés… Notamment avec des clients jusqu’ici concurrents du groupe GEA.

La transaction sera officiellement finalisée lundi 11 décembre 2017. La signature scellera ainsi définitivement la cession de l’activité fabrication de machines à glace de GEA Group à Serge Vidal. Cadre dirigeant jusqu’à présent de GEA France, responsable entre autres de la chaîne d’approvisionnement et de la production de ces équipements, il devient ainsi seul maître à bord d’une société rebaptisée Geneglace SAS.  « Un nom reconnu et une présence qui va bien au-delà de nos frontières », souligne le repreneur de cette entreprise française florissante. Positionnée principalement sur les machines à glace destinées à l’agroalimentaire et à la production de béton, la société réalise 13 millions de chiffre d’affaires dont 85 % à l’export avec un effectif global de 30 salariés, tous repris. Cette cession répond à des raisons stratégiques, explique de son côté GEA Group qui souhaite ainsi « renforcer son positionnement en tant que fournisseur en solutions de technologies de process », selon les termes de son communiqué. 

 

Positionnement qualitatif et très large

Grâce à cette indépendance, la société Geneglace s’affranchit de la tutelle d’un groupe qui la positionnait à la fois comme fournisseur et concurrent vis-à-vis de clients également constructeurs. De fait, la marque qui était la seule du groupe à travailler en direct, va pouvoir démarcher plus facilement des grands noms de la réfrigération comme le laissent déjà présager les premiers contacts. Quant à savoir si cette autonomie ne risque pas de mettre un terme à certaines synergies avec son ancien groupe, Serge Vidal rappelle que GEA ne représentait pas plus de 15 % du chiffre d’affaires de Geneglace. Et que ces transactions devraient se poursuivre. À l’avenir, le nouvel actionnaire souhaite continuer à proposer des équipements haut de gamme avec une qualité de glace produite qui est l’un de ses atouts majeurs. Ceux-là mêmes qui lui permettent de se positionner face à une concurrence asiatique qu’il surveille de près. Fort de cette offre qualitative présentée aussi comme la plus large du marché, (de 500 kg à 50 tonnes/jour), le dirigeant entend intensifier sa présence au Moyen Orient mais aussi en Afrique du Nord et de l’Ouest et sur tout le continent américain. Un récent accord avec un distributeur aux États-Unis devrait d’ailleurs lui faciliter la tâche.

Serge Vidal voit aussi dans l’activité neige / loisir - qui représente actuellement moins de 10 % du chiffre d’affaires - un autre axe de développement prometteur. Les canons à neige Geneglace, opérationnels même dans une ambiance de 20 °C, interviennent dans les stations pour fournir les couches préliminaires glacées qui sont ensuite enneigées par des technologies plus traditionnelles. 

Pour forger sa nouvelle image, Geneglace se dote dès à présent d’un logo dont les couleurs bleu / gris clair et rouge soulignent le « made in France » qui sera décliné sur toute sa communication et notamment sur les salons internationaux. À 59 ans, Serge Vidal endosse le statut d’entrepreneur avec d’autant plus d’ardeur qu’il connaît tout le potentiel de cette entreprise dans laquelle il a fait une très grande partie de sa carrière. Avec sans doute le secret espoir de la transmettre à un descendant ingénieur…

 

Geneglace : 40 ans en 2018

Geneglace trouve son origine en 1978 avec la création de la société Frigo France, filiale du groupe Matal. Spécialisée dès l’origine dans la fabrication des machines à glace écaille, la marque devenue au fil des ans une entité commerciale en devient un des leaders européens. En 2011, suite à la reprise par GEA Group, Geneglace devient GEA Réfrigération France. Entré en 1989 dans l’entreprise comme commercial de la région Sud, Serge Vidal en a gravi tous les échelons jusqu’à en devenir le dirigeant puis… le propriétaire.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Plus de Photos

Serge Vidal, nouvel actionnaire de Geneglace.

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Publi-communiqué SIFA

    Le salon SIFA pour la 1ère fois à Lyon

    Lyon, berceau historique du froid accueillera pour la 1ère fois le salon SIFA, unique événement 100% dédié au froid. Après Nantes et Paris, le grand rendez-vous des acteurs de la réfrigération se déroulera à la Cité des congrès de Lyon du 28 au 29 ...

    4 juillet 2018

  • FLUIDES FRIGORIGÈNES

    RETROFIT : LE CHANGEMENT DANS LA CONTINUITÉ…

    L’heure est au changement de fluide réfrigérant dans les installations… Cette modification de l’installation doit se faire en toute connaissance de cause et en prenant toutes les précautions de sécurité.

    15 juin 2018

  • SUPERMARCHÉ

    UN RETROFIT AU R 448A POUR PÉRENNISER L’INSTALLATION

    Entièrement rénové, le Super U de Montoir (44) a délaissé le R 404A mais gardé ses centrales frigorifiques capables de fonctionner encore plusieurs années. Avec du R 448A fourni par Climalife, le retrofit mené par Cesbron (Groupe Dalkia) a été ...

    15 juin 2018

Dossiers de la rédaction
  • Publi-communiqué SIFA
    4 juillet 2018
    Lyon, berceau historique du froid accueillera pour la 1ère fois le salon SIFA, unique événement 100% dédié au froid. Après Nantes et Paris, le grand rendez-vous des acteurs de la réfrigération se déroulera à la Cité des congrès de Lyon du 28 au 29 novembre 2018. F-GAS, ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...