Réglementation

CEE : la récupération de chaleur sur groupe froid, plus gros gisement

KUNTZELMANN, Élise | 24 octobre 2018 |

Photo : groupe Effy

La récupération de chaleur sur groupe froid pèse 70 % des gisements d’économies d’énergie en industrie selon une étude du groupe Effy.


Présentée à l’occasion du 5e forum Energy Time qui s’est déroulé le 24 octobre, l’étude du groupe Effy a été réalisée par le cabinet Enea Consulting sur le thème « Massifier les économies d’énergie dans l’industrie : quelles opérations, dans quels secteurs et pour quels enjeux ? »

Ses principaux résultats ont été dévoilés par Édouard Jounet, directeur général d’Effy et David Bardina, directeur d’Enea Consulting. Au total, sur le périmètre pris en compte, toutes opérations et tous secteurs confondus, l’analyse a mesuré un gisement d’économie d’énergie égal à 236.5 TWh cumac. En revanche, a été constatée une distribution très inégale de ces gisements. Selon les opérations étudiées, la récupération de chaleur sur le groupe de production de froid pèse quasiment 70 %. La presse à injecter tout électrique et hybride, qui est en seconde position, constitue un peu plus de 14 % du gisement global. Les cinq autres opérations réunies représentent quant à elles 16 %. Deux secteurs industriels - viande et plasturgie - sortent du lot avec environ 30 % du gisement global. Le 3e secteur - industrie laitière - compte pour un peu plus de 15 %. À eux trois, ces secteurs pèsent 75 %. Les six autres, ne correspondant qu’à 25 %.

CEE comme outil de massification

« Pour agir efficacement, il faut se concentrer sur les opérations, générant le maximum d’économies d’énergie, explique Édouard Jounet. Afin d’être massivement mises en œuvre, les opérations doivent être réplicables, standardisables tout en s’adaptant aux contraintes techniques et au besoin en énergie des sites. Le dispositif propose également un certain nombre d’opérations dites « spécifiques », n’appliquant pas de fiches d’opérations standardisées. Notre conviction est que ce type d’opérations est amené à prospérer dans l’industrie, à l’instar d’autres dispositifs européens utilisant la logique de « measured saving ».

Méthodologie choisie

Pour parvenir à ces conclusions 3 755 sites industriels ont été analysés : laitière ; viande ; fruits et légumes ; boulangerie frais ; boulangerie non frais ; boissons ; cosmétique ; médicament ; plasturgie. Les secteurs étudiés sont : système de récupération de chaleur sur un compresseur d’air ; destratification ou brasseur d’air ; système de régulation sur un groupe de production de froid permettant d’avoir une basse pression flottante ; système de régulation sur un groupe de production de froid permettant d’avoir une haute pression flottante ; système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid ; matelas pour l’isolation de points singuliers ; presse à injecter tout électrique ou hybride.

L’étude s’est appuyée sur une phase d’interviews d’experts et de représentants des différents secteurs industriels français. L’objectif étant de la circonscrire au territoire le plus prometteur aux yeux des personnes consultées. Au terme de cette phase, 7 opérations unitaires standards à déployer dans 9 secteurs industriels, ont été retenues. Elle a notamment exclu tous les secteurs industriels à forte intensité énergétique ; ces secteurs étant plus caractérisés par des opérations spécifiques, sur mesure.

Les 9 secteurs industriels choisis regroupent 3 755 sites sur les 16 704 que compte l’industrie française (17 % des consommations d’électricité et 6 % des consommations de chaleur). Les secteurs choisis se situent dans l’industrie agroalimentaire, la parachimie et la plasturgie.

Par ailleurs, l’étape a servi à sélectionner 7 opérations types comme : les récupérations de chaleur fatale sur un groupe de production de froid ou un compresseur d’air ; les systèmes de régulation d’un groupe de production de froid ; l’isolation des réseaux de vapeur ; l’utilisation de technologies électriques ou hybrides pour les presse à injecter.

Pour chaque secteur sélectionné, l’étude est basée sur trois analyses complémentaires : la quantification des consommations énergétiques par usage, un état des lieux de la performance énergétique du parc d’usines concernées et l’évaluation du gisement d’économie résultant de l’application des opérations standards sélectionnées. Pour y parvenir, 500 sites industriels ont été interrogés.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Publi-communiqué SIFA

    Sifa : des expertises complémentaires pour des solutions concrètes

    Pour répondre à un besoin d’information élevé de la part de la profession, le SIFA met en place un programme de 20 conférences au cœur de l’actualité. L’évolution de la réglementation engendre des changements à tous les niveaux et pour tous les ...

    8 novembre 2018

  • Publicommuniqué SIFA

    Sifa 2018 : une édition prometteuse

    À deux mois du Sifa, le salon affiche complet à 95% ! La hausse du nombre d’exposants et une internationalisation des fournisseurs présents marquent cette 4e édition. Près de 120 exposants seront réunis à Lyon les 28 et 29 novembre. Innovations, ...

    20 septembre 2018

  • UN PROSÉLYTISME SANS FRONTIÈRE

    ATMOSPHÈRE PARIS 2018 Témoignages et études de cas ont émaillé cette première conférence ATMOsphère en France. Sans aucun doute pour les organisateurs, l’avenir sera tout « naturel ».

    24 août 2018

Dossiers de la rédaction
  • Publi-communiqué SIFA
    4 juillet 2018
    Lyon, berceau historique du froid accueillera pour la 1ère fois le salon SIFA, unique événement 100% dédié au froid. Après Nantes et Paris, le grand rendez-vous des acteurs de la réfrigération se déroulera à la Cité des congrès de Lyon du 28 au 29 novembre 2018. F-GAS, ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...