Profession

L’étude des fluides alternatifs au cœur du colloque AFCE

KUNTZELMANN, Élise | 27 septembre 2018 |

La Rpf

Centré sur la présentation de son étude sur les fluides alternatifs, le colloque de l’AFCE n’a pas manqué d’aborder les inflammables et le CH35.


La 16e édition du colloque de l’AFCE a eu lieu le 25 septembre à l’espace du centenaire de la RATP à Paris. Quelque 150 participants ont assisté à ce cycle de présentations entamé par Didier Coulomb. Le directeur de l’IIF a souhaité partager sa vision globale de la situation en évoquant les frigorigènes et la consommation énergétique à travers le monde. Il a notamment souligné qu’il n’y avait pas, à l’heure actuelle, de canevas international pour résoudre les questions du changement climatique. À propos de l’Europe, il a précisé que bien que tenant le rôle du bon élève, avec la F-Gas, la situation reste encore un défi. Le froid n’est pas suffisamment pris en compte dans la consommation énergétique et les HFC à GWP élevés se doivent d’être éliminés plus rapidement. 

Plus technique, Paul de Larminat, consultant international a, quant à lui, évoqué la nécessité de développer des « alternatives » aux solutions existantes. Solutions alternatives à chercher au niveau des systèmes complets, plus que sur les seuls fluides « frigorigènes ». « Les fluides de nouvelle génération n’ont pas de bénéfice systématique pour l’efficacité énergétique, mais en lien avec d’autres progrès techniques, certaines combinaisons sont très efficaces, a-t-il conclu. Il faut demeurer prudent vis-à-vis des mélanges avec glissement de température qui se révèlent intéressants pour certaines applications mais aussi très pénalisants dans certains cas. L’utilisation de fluides à plus basse pression permet généralement des bénéfices simultanés sur le PRG, l’inflammabilité et l’efficacité énergétique mais souvent au détriment des coûts. »

Denis Clodic, expert international, président de l’EREIE est intervenu sur le thème : « Les fluides modérément ou extrêmement inflammables : comment cela se prouve ? » Il est ainsi revenu sur l'ensemble des travaux internationaux menés ces denières années dans le cadre des révisions des normes dans ce domaine. Ceux-ci conduisent à une modification dans le calcul des charges limites pour les fluides 2L. Ils innovent en introduisant, hors du domaine industriel, de la détection de fuite et de la ventilation. Et d'insister sur 20 ans de travaux qui ont établi les méthodologies permettant de différencier les niveaux d’inflammabilité des fluides 2L / 2 / 3, tout en regrettant que ceci ne soit pas suffisamment pris en compte dans la révision du CH35 en France...

Très attendue l’intervention de Frédéric Pignard, vice-président de l’AFCE avait pour thème le règlement incendie dans les ERP, sujet que la Rpf avait abordé sur son site quelques jours auparavant.

La présentation de l’étude sur les fluides alternatifs commandée par l’AFCE et réalisée par le Cemafroid, le CITEPA et EReIE, a constitué le point central de la journée. Thomas Michineau du Cemafroid a rappelé son principal objectif qui est de répertorier et de décrire les alternatives par segments : froid domestique, froid commercial, climatisation à air, pompes à chaleur, climatisation mobile, groupes refroidisseurs d’eau, froid dans les industries agroalimentaires, transport frigorifique. Chacun de ces segments faisant l’objet d’un chapitre du rapport précisant le fluide de référence, les alternatives et la banque de fluide. À noter que cette étude a fait l’objet d’un article à part entière sur le site de la Rpf.

HFO et NH3

Christophe Despierres de DT Froid a, à travers une série de cas pratiques, prôné l’utilisation du R 1234ze comme une solution à long terme adoptée par l’industrie agroalimentaire.

Yvan le Picault et Eric Martin de Johnson Controls Industries ont privilégié l’ammoniac, en constatant un faible nombre d’incidents (une dizaine par an en moyenne) et de gravité et conséquences diverses (d’une fuite de quelques grammes (odeur) à plusieurs centaines de kg). Ils ont rappelé les atouts de ce fluide à savoir qu’il affiche un COP froid élevé, de bonnes performances en pompe à chaleur, un faible taux de fuite ainsi qu’une diminution des charges… L'ensemble des présentations du colloque sont disponibles sur le site de l'AFCE.

Une table ronde qui n’enflamme pas les débats

En fin de matinée, une table ronde sur le thème « Comment s’inscrire dans la perspective de la transition F-Gas » pouvait laisser croire qu'on débattrait davantage sur la révision de l'article CH35 et sur l'usage des fluides inflammables en France. D'autant que cette table ronde avait le grand mérite de réunir des représentants des ministères de l’Agriculture, de l’Éducation nationale, de l’Environnement, de l’Industrie, de l’Intérieur, ainsi que de l’Ania et Jean-Luc Carré pour le Snefcca. Ce dernier qui se montre confiant dans la mise en œuvre de la F-Gas a malgré tout noté : « Nos clients sont en panique à cause du prix des fluides frigorigènes qui ne cesse d’augmenter. Ce phénomène peut engendrer des comportements précipités vers des techniques non maîtrisées ou non mises en place par les industriels. »

Cédric Bourillet, directeur général de la DGPR, a confirmé que la taxe n’était pas dans le Projet de loi de finances mais que le gouvernement continuait à y réfléchir comme annoncé la veille sur le site la Rpf.

Au-delà d'échanges convenus, les débats n’ont pas fait ressortir d’axes ou d’éléments nouveaux. Les différents ministères présents ont évoqué la difficulté pour l'Administration de mettre en place des politiques inspirées par des ministres qui changent plus ou moins souvent... Jean-Pierre Collignon, inspecteur général au sein de l’Éducation nationale a souligné le fait qu’il était indispensable de connaître les technologies qui seront utilisées demain pour pouvoir mettre en place les futurs référentiels de formations.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Publi-communiqué SIFA

    Sifa : des expertises complémentaires pour des solutions concrètes

    Pour répondre à un besoin d’information élevé de la part de la profession, le SIFA met en place un programme de 20 conférences au cœur de l’actualité. L’évolution de la réglementation engendre des changements à tous les niveaux et pour tous les ...

    8 novembre 2018

  • Publicommuniqué SIFA

    Sifa 2018 : une édition prometteuse

    À deux mois du Sifa, le salon affiche complet à 95% ! La hausse du nombre d’exposants et une internationalisation des fournisseurs présents marquent cette 4e édition. Près de 120 exposants seront réunis à Lyon les 28 et 29 novembre. Innovations, ...

    20 septembre 2018

  • UN PROSÉLYTISME SANS FRONTIÈRE

    ATMOSPHÈRE PARIS 2018 Témoignages et études de cas ont émaillé cette première conférence ATMOsphère en France. Sans aucun doute pour les organisateurs, l’avenir sera tout « naturel ».

    24 août 2018

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...