Réglementation

Les data centers bientôt concernés par une fiche CEE

KUNTZELMANN, Élise | 16 avril 2018 |

Photo : ENR'CERT

Gaëtan Thoraval est directeur général chez ENR’CERT. Il explique ici comment une étude sur les data centers a ouvert aux bâtiments tertiaires, la récupération de chaleur sur groupe de production de froid*.


La consommation des data centers représente à l’heure actuelle 3 % de la consommation électrique mondiale. On estime qu’elle atteindra 13 % d’ici à 2030. (Si l’on tient compte de l’augmentation du volume des données qui est d’environ 40 % par an). Sur ce constat, nous avons entrepris des études et avons identifié des gisements d’économies d’énergie. Nous nous sommes aperçus que la fiche CEE correspondante était calculée sur une durée de fonctionnement basée sur les heures de bureau… Or un data center fonctionne 24h/24h.

Nous avons évoqué cela à l’occasion d’un groupe de travail à l’Association Technique Energie Environnement (ATEE). Cette dernière nous a mandatés pour piloter un groupe de travail sur les data centers qui s’est élargi à l’ensemble du froid tertiaire. L’objectif étant de créer des fiches liées au froid dans le tertiaire et plus spécifiquement pour les gros consommateurs du domaine (entrepôts frigorifiques, aux data centers, etc.). Les CEE servent à valoriser une surperformance énergétique, évaluée sur la base de la consommation d’un parc/marché existant. Or, aucune étude de ce type n’était disponible pour les data centers. Impossible donc de standardiser les économies d’énergie sans aucune consommation de référence.

Priorité à la continuité de service

L’étude que nous avons menée identifie les caractéristiques techniques et de consommation des data centers afin de calculer les forfaits d’économies d’énergie. Nous avons examiné 87 data centers sur les 150 à 200 plus gros data centers que compte la France (ces gros data centers représentent 20 % de la consommation française). Les 80 autres % se rapportant aux « petits » data centers (notamment les baies informatiques localisées dans des locaux tertiaires). Nous nous sommes aperçus que les économies d’énergie n’étaient pas le principal enjeu pour ces « gros » data centers : la priorité est la continuité de service. En outre, la charge du data center est très variable puisqu’elle dépend de l’activité non linéaire des utilisateurs externes. Or, la variation de cette charge nécessite de mettre en œuvre d’importants moyens de régulation afin de réaliser des économies d’énergie.

La récupération de chaleur n’est pas le premier sujet

Les potentiels d’économies d’énergie sont pourtant multiples : limitation de la consommation des serveurs dormeurs ; relèvement de la température de soufflage ; saison plus large d’utilisation du freecooling ; etc. La logique est de diminuer le besoin, de voir comment y répondre et enfin de se préoccuper des pertes. Il faut d’abord travailler au confinement des serveurs c’est-à-dire à la mise en place de séparations entre les flux d’air chaud et froid et à l’installation de groupes froid performants et de freecooling/chilling. L’étape de récupération de chaleur arrive en bout de chaîne et bien qu’elle soit dans certains cas très intéressante, elle représente aussi de gros investissements.

Une fiche sur la récupération de chaleur sur groupe froid dans le tertiaire est prévue pour paraître au 28e arrêté en septembre prochain. Elle sera ouverte au froid tertiaire (bureaux, entrepôts, commerces, transports, data centers) et imposera de justifier de la puissance récupérée (condenseur, désurchauffeur et refroidisseur d’huile dans le cas d’un compresseur à vis). La précédente fiche qui vient tout juste d’être remaniée était réservée au froid commercial (voir colonne).

Deux autres projets de fiches CEE dédiées au freecooling et au confinement, cette fois plus spécifiques aux data centers, devraient voir le jour d’ici à la fin de l’année.

À noter qu’il est possible d’utiliser des opérations spécifiques permettant de bénéficier de primes CEE sans passer par des opérations standardisées, en justifiant par une étude des économies d’énergie réalisées par le projet." L'intégralité de l'article sera disponible dans le n°1064 de La Rpf.

* Pour le chauffage ou le préchauffage, sur site, d’un fluide.

 

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • UN PROSÉLYTISME SANS FRONTIÈRE

    ATMOSPHÈRE PARIS 2018 Témoignages et études de cas ont émaillé cette première conférence ATMOsphère en France. Sans aucun doute pour les organisateurs, l’avenir sera tout « naturel ».

    24 août 2018

  • MAIS D’OÙ VIENNENT-ILS ?

    PRODUCTION Les fluides frigorigènes dits naturels se partagent entre les inorganiques : principalement ammoniac (R 717) ou dioxyde de carbone (CO2 ou R 744) et organiques, principalement les hydrocarbures. Petit tour d’horizon de leur mode de ...

    24 août 2018

  • DES PATINOIRES OPTIMISÉES POUR LE CO2

    RÉALISATIONS- Le CO2 est de plus en plus plébiscité par les exploitants de patinoires. Exemples avec deux futures réalisations à Dunkerque (59) et Louviers (27) signées MCI.

    24 août 2018

Dossiers de la rédaction
  • Publi-communiqué SIFA
    4 juillet 2018
    Lyon, berceau historique du froid accueillera pour la 1ère fois le salon SIFA, unique événement 100% dédié au froid. Après Nantes et Paris, le grand rendez-vous des acteurs de la réfrigération se déroulera à la Cité des congrès de Lyon du 28 au 29 novembre 2018. F-GAS, ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...