Entreprises et marchés

Les Pac air/air en pleine forme dans un marché de la clim discordant

Elise KUNTZELMANN | 2 février 2017 |

Le marché des DRV affiche une croissance de 18 %. Photo : Daikin.
Le bilan 2016 qui vient d’être dressé par le syndicat Uniclima, fait ressortir une nette augmentation du marché des Pac air/air et des DRV, mais un recul des ventes de chillers et de rooftops.

En matière de climatisation de confort, les résultats présentés par Uniclima ce jeudi 2 février, sont plus qu’encourageants puisque le marché des pompes à chaleur air/air (unités extérieures) a enregistré le nouveau record depuis 2007 avec 447 542 unités vendues, soit 12 % de croissance par rapport à 2015. Ce marché est porté par le résidentiel, avec de fortes croissances sur les unités de petites puissances et les multi-splits. D’après la progression des unités intérieures de type cassette, le marché du tertiaire est également en hausse. L’augmentation est de 22 % pour les multi-splits et de 9 %  pour les mono-splits dont la puissance est inférieure à 17,5 kW. Elle est de 73 % pour les multi-splits inférieurs à 7 kW et de 10 % pour les mono-splits inférieurs à 5 kW. Ces chiffres plus que positifs seraient dus aux fortes chaleurs. Pour 2017, cette progression devrait se poursuivre.

 

Climatisation tertiaire

Les DRV poursuivent leur croissance avec une hausse de 18 % soit 20 665 unités vendues. « Cette évolution tirée par des appareils de petite puissance, est essentiellement imputable à la rénovation et à une offre plus étendue de la part des fabricants », explique Didier Metz, président de Pac&Clim’info. La période estivale a joué un rôle dans ces ventes. L’évolution sur les derniers mois de l’année est, en revanche, plus nuancée. En ce qui concerne les unités intérieures, la progression est de 15 %, soit 156 634 pièces. Les cassettes et les gainables enregistrent une augmentation de 16 %.

Moins florissant, le marché de chillers a chuté de 9 %. « Nous ne savons pas si ce chiffre est tiré par de gros ou de petits appareils, poursuit Didier Metz. Ce marché subit deux effets combinés : le choix de plus petits groupes froid et le report des projets en grand tertiaire du fait de la conjoncture politico-économique. »  Pour ce qui est de 2017, le syndicat redoute l’attentisme vis-à-vis d’éventuels investissements que pourrait entraîner l’échéance électorale.

Les rooftops suivent quant à eux la même tendance avec une diminution de 12 %. Ce marché avait bénéficié ces dernières années du remplacement des machines fonctionnant au R 22, mais ce remplacement tend à s’essouffler.  

Le syndicat en faveur du R 32

« La fin du R 22 est derrière nous. Avec l’arrivée de la F-Gas, la quantité de fluide que l’on pourra importer en Europe dans les deux prochaines années va diminuer d’un tiers. Des fluides de remplacement possibles comme le R 32 ou les HFO sont classés légèrement inflammables. Notre syndicat a pour volonté de faire évoluer la réglementation en faveur de ces fluides, notamment pour une utilisation dans les ErP. »

Didier Metz, président de Pac&Clim’info



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...