ACTUALITES

Inattendu : les États-Unis envisagent la ratification de l’amendement de Kigali

Elise KUNTZELMANN | 28 novembre 2017 |

Judith G. Garber. Photo : DR.
Au dire d’une responsable du département d'État américain à l’occasion de la 29e réunion des parties au protocole de Montréal, le processus de ratification de l’amendement de Kigali par les États-Unis serait possible. Ceci à l'encontre des propos de Trump jusqu'ici.

« Les États-Unis considèrent l’amendement de Kigali comme une approche pragmatique et équilibrée, destinée à réduire progressivement la production et la consommation de HFC, et soutiennent, par conséquent, les objectifs et l’approche de l’amendement. Un certain nombre d’étapes de notre processus national devront être finalisées avant qu’une décision finale soit prise sur la transmission de l’amendement de Kigali au Sénat américain pour ses recommandations et son approbation », a indiqué Judith G. Garber, principale sous-secrétaire d’État adjointe chargée des Océans et des Affaires scientifiques et environnementales internationales lors de son allocutionde à l'occasion de la 29e réunion des parties au protocole de Montréal, qui s’est tenue la semaine dernière à Montréal. Aucun échéancier n’est actuellement déterminé pour ces étapes, mais nous avons entamé le processus pour envisager la ratification de l’amendement par les États-Unis. Nous avons apprécié de travailler avec vous tous au cours des 30 dernières années et nous nous réjouissons de poursuivre notre coopération. Beaucoup de travail nous attend encore, mais nous pouvons compter sur une base solide constituée au cours de dizaines d’années par ceux qu’on appelle les héros de la couche d’ozone (Ozone Heroes). Il est en notre pouvoir de continuer à travailler sur les bases de cet incroyable héritage, et c’est exactement ce que nous ferons. »

Cette déclaration constitue l’une des rares émanant de l'administration Trump qui soit en faveur de moyens de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour mémoire, Trump a annoncé en juin dernier son intention de retirer les États-Unis de l'accord de Paris, ce qui en ferait le seul pays au monde à ne pas appuyer l'accord.

L'accord de Kigali entrera en vigueur le 1er janvier 2019, après avoir franchi le seuil de ratification de 20 pays le 17 novembre 2017. Sa ratification entraîne des exigences de réduction des HFC, qui diffèrent entre pays développés et pays en voie de développement. Les pays ne le ratifiant pas seront soumis à des restrictions commerciales sur les HFC.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...