ACTUALITES

Denrées animales : la chaîne logistique clarifie les règles de réception

La rédaction | 6 juillet 2017 |

Protocole de tolérance établi par la DGAL.
Agrandir l'image
À travers la signature d’un protocole interprofessionnel, un accord vient d’être trouvé sur les conditions de livraison des DAOA réfrigérées.

Un protocole interprofessionnel a été rédigé et signé sous l’égide de La chaîne logistique du froid, par l’ensemble des acteurs du secteur : les producteurs (Adepale, Ania, Aquimer, Culture Viandes), FIA, FICT, FNICGV), la grande distribution (FCD) et les distributeurs spécialisés (Syndigel) qui se sont accordés sur les conditions dans lesquelles pouvaient être livrées les denrées animales ou d’origine animales (DAOA) réfrigérées.

Ce protocole, validé par la Direction générale de l'alimentation (DGAL) qui lui a donné un statut officiel dans une note de service, précise que : « Dorénavant, dès lors que la mesure se fait par un thermomètre à sonde conforme et que la température au contact (prise entre 2 cartons) ne dépasse pas de plus de 2 °C la température règlementaire de référence, les denrées sont considérées conformes. En cas de doute, une mesure de la température est réalisée à cœur pour vérifier que la température de la denrée ne dépasse pas de plus de 1°C la température règlementaire de la denrée. Ainsi, un steak haché dont la température au contact est inférieure ou égale à + 4 °C est considéré conforme. »

Les professionnels souhaitent que ce protocole rende plus fluides les livraisons mais rappellent que les denrées doivent être déchargées et remises au frais rapidement pour éviter toute remontée de la température au-delà des tolérances désormais accordées.

 

Pour mettre fin au gaspillage alimentaire

Si la réglementation européenne (règlement 852/2004 et 853/2004) et nationale (arrêté ministériel du 21 décembre 2009) indique clairement qu’une tolérance peut être accordée à la température des produits surgelés aux phases de chargement/déchargement, aucune souplesse n’existe sur la température des denrées réfrigérées (température est supérieure à 0 °C).

Or, l’exigence du respect strict de la plage de température définie par la réglementation (0 °C / + 2 °C pour les steaks hachés par exemple) engendre depuis des années des conflits, voire des litiges et des refus de livraison, avec pour conséquence une contribution inacceptable au gaspillage alimentaire.

Par ailleurs, l’incertitude sur quand, comment et avec quel outil prendre la température d’une denrée a fortement contribué à des situations de blocage et de tensions.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...